Santé : l’e-cig, allié dans l’arrêt du tabac

0
36

À l’image des 2000 personnes, qui au quotidien décident de relever le défi d’un sevrage tabagique, nous sommes nombreux à envisager le recours à la cigarette électronique. Entre autres substituts nicotiniques – les patchs ou les timbres à la nicotine, les gommes à mâcher, l’inhaleur, les comprimés sublinguaux, les médicaments comme le Zyban® par exemple – mais aussi l’acupuncture voire l’hypnose, l’e-cig permet alors d’augmenter ses chances de réussite dans le cadre de cette démarche. Dispositif qui permet de recréer de manière artificielle les mêmes sensations qu’avec une cigarette classique, quel que soit le modèle – cigalight, Ego, Mod, Box notamment – quels sont les e-liquides existants et comment les conserver au mieux ? Éléments de réponse. 

Gros plan sur les E.-liquides

L’E.-liquide se présente dans un petit flacon. Il est constitué d’un mélange de quatre éléments, dont la concentration varie d’un liquide à l’autre. Il y a du propylène glycol, de la glycérine végétale, un ou plusieurs arôme(s), de la nicotine, mais aussi parfois de l'eau et de l'alcool.

Les composants

Les proportions de popylène glycol peuvent varier en fonction des marques d’e-liquides, mais, en règle générale, il est présent entre 50 et 70%. Le propylène glycol est utilisé pour favoriser le « hit » – cette sensation de picotement en gorge lors de la vape – mais aussi pour restituer les saveurs. La glycérine végétale permet quant à elle de favoriser la création de vapeur et, est présente entre 20 et 50% dans l’E.-liquide. Puis de manière infime l’arôme alimentaire et parfois, de l’alcool et de l’eau. Concernant la présente de nicotine, le choix est varié puisqu’il peut être présent dans l’E.-liquide comme en être absent. 

Les arômes alimentaires

Les arômes alimentaires donnent du goût à l’E.-liquide. Il existe cinq grandes familles d’E.-liquides : les saveurs « tabac », « mentholées », « fruits », « gourmandes » et « boissons ». Les saveurs « fruits » peuvent être classiques comme le citron, la pomme ou encore les fruits rouges ou bien être plus originales avec ananas/coco par exemple. La famille des E.-liquides « tabac » – tabac blond, cigare, tabac brun entre autres – est un compromis idéal pour commencer l'E-cigarette, car elle rappelle le goût de la cigarette classique. La famille des E.-liquides « menthe » propose des saveurs plus ou moins fortes entre la menthe classique à la menthe glaciale. Les saveurs « gourmandes » le sont dans le vrai sens du terme avec entre autres : caramel, barbe à papa, bonbon goût cola, Bubble Gum ou bien réglisse. On retrouve dans la famille E.-liquide « boisson » des saveurs comme la pina colada, mojito notamment.  

Le taux de nicotine

La nicotine si elle est présente dans le liquide pour e-cigarette l’est, en tant que substitut au tabac. Il existe quatre dosages différents : l’E.-liquide 0-3 mg/ml (sans nicotine donc), le 6-9 mg/ml, le 11-12mg/ml ou encore le 16-18 mg/ml. Le16-18 mg/ml est préconisé pour les gros fumeurs qui consomment plus d’un paquet de cigarettes par jour. Le dosage entre 11 et 12 mg/ml est conseillé aux fumeurs moyennement dépendant à la nicotine. Les personnes faiblement dépendantes préféreront une concentration en nicotine entre 6 et 9 mg/ml. En dessous de 3 mg/ml, l’E.-liquide est destiné aux fumeurs dits « occasionnels ». Bien entendu, l’intérêt est de prendre en compte sa consommation puis de réduire progressivement pour arrêter définitivement de fumer. 

Précautions d’utilisation

Tout d’abord, il est essentiel d’opter pour un modèle d’e-cig qui correspond à ses besoins, suffisamment autonome et simple d'utilisation. Tout comme il est important d’opter pour le bon dosage en nicotine pour pallier aux sensations de manque dues à l’arrêt du tabac. Mais aussi, il est essentiel de prendre soin de sa cigarette électronique en respectant les prescriptions d’entretien stipulées dans la notice. Ensuite, tout le matériel doit être tenu hors de portée des enfants. Pour rappel, l’e-cig est interdite aux mineurs et est, fortement déconseillé aux femmes enceintes et/ou allaitantes. 

Utiliser le E.-Liquide 

Avant de verser l’E.-liquide dans le clearomiseur, mieux vaut le secouer au préalable. Bien entendu, mieux vaut s’assurer qu’il soit correctement fermé. Cela permet alors de bien mélanger les composants tout simplement. Comme la nourriture notamment, il existe une durée de vie pour l’E.-liquide. En général, elle est d’un an. Dans tous les cas, elle est mentionnée sur le flacon ce qui permet de profiter pleinement de ses arômes sans qu’ils ne soient altérés. 

Ranger les E.-liquides 

Tout comme l’ensemble des produits de consommation et d’entretien, l’exposition des e-liquides à la chaleur, à l’humidité, mais aussi aux UV, favorisent leur dégradation naturelle. Dès lors, pour les conserver dans les meilleures conditions possibles, il est préférable de les ranger dans un espace à l’abri d’une source de chaleur – électroménager, chauffage, soleil – de l’humidité, mais aussi de les maintenir dans un espace clos et dans le noir. Le mieux est de fermer à clé le lieu de stockage pour réduire le risque d’incidents domestiques. En cas d’ingestion ou de contact accidentels, mieux vaut prévenir les secours. D’ailleurs, il existe des étuis spécialement conçus pour les ranger et surtout protéger des chocs tous les composants et accessoires de l’e-cig. 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here