Les éléments à connaître sur la mise en conformité avec la loi informatique et libertés

0
protection de données

Avec l’avènement de l’informatique, beaucoup de données personnelles sont classées dans des fichiers divers. Afin de protéger la vie privée de leurs collaborateurs, les organismes doivent respecter quelques paramètres. Alors, qu’est-ce que la loi informatique et libertés ?

Les principes de cette réglementation

Beaucoup d’organismes demandent qu’est ce que la loi informatique et libertés ? En effet, cette loi appelée également « LiL » concerne des législations en rapport avec le traitement des informations relatives à la vie privée des citoyens. En effet, avec le traitement automatique des données, l’informatique expose ses utilisateurs à des risques d’atteinte à leur liberté. Dans ce cas, il est donc obligatoire de déclarer ces informations auprès de la CNIL ou la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés. Dans ce cas, toutes les entités qui utilisent cette technologie comme un moyen de traiter rapidement des renseignements sur leurs partenaires ou leurs clients sont concernées par cela.

De ce fait, cette obligation de protection des données personnelles se traduit en plusieurs points. En effet, les organismes ne doivent pas, sauf dans quelques domaines, récolter des informations sur la politique, la religion ou la santé de la personne. À part cela, ces derniers n’ont pas l’autorisation de divulguer ces données à une tierce personne. En outre, l’individu qui communique des informations sur sa vie privée a aussi la possibilité de rectifier cela.

La mise en conformité de l’organisme avec la loi Informatique et Libertés

Afin de procéder à cette modification, il est indispensable de suivre quelques étapes. Dans ce cas, il est nécessaire de nommer un pilote afin d’organiser la protection des données personnelles des membres et collaborateurs de la compagnie. Cette procédure est incontournable pour les organismes publics, mais aussi pour les sociétés qui traitent de ces données personnelles ou des informations relatives aux infractions ou aux condamnations pénales. À part cela, il est également nécessaire de cartographier les actions afin de mieux catégoriser toutes les données qui sont à la disposition de la société. Cette technique facilite ainsi le traitement de ces renseignements selon leur ordre de priorité, mais aussi selon leur classification. Ainsi, le recensement est plus rapide et plus efficace.

Pour assurer cette mise en conformité, chaque institution doit avant tout identifier les responsables ainsi que les personnes qui travaillent dans le traitement de données. Elles vont effectivement avoir accès à des informations sur la vie privée d’autres individus et doivent être clairement identifiées. Ensuite, ces délégués vont déterminer les données à traiter et les classer selon diverses catégories. Ainsi, les renseignements sensibles comme la santé ou les condamnations vont par exemple être mis en évidence. Pour assurer l’efficacité de ces modifications, il est également indispensable de reconnaître ses objectifs. Ainsi, il est plus facile de déterminer l’endroit ou les données vont être hébergées ainsi que les droits d’accès à ces dernières. Certaines mesures de sécurité sont effectivement indispensables pour assurer l’inviolabilité des données.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here